Philosophie

 

PHILOSOPHIE – HISTOIREHUMANITÉS

L’amour passionné de la Sagesse


philiosophie Raphael
La philosophie (Raphaël, Rome)
Voir la structure globale des cours.

Maturité, rigueur, méthode, la philosophie est exigeante. Elle est particulièrement formatrice lorsqu’elle est fondée, comme à l’Institut Saint-Pie X, sur la pensée réaliste d’Aristote et de saint Thomas d’Aquin. Un véritable atout que l’on peut associer à un éventail très varié de compétences, telles que l’informatique, le droit, les sciences économiques, le marketing, la communication, les ressources humaines, la formation d’adultes, la gestion, la psychologie, la documentation…

Le cursus d’enseignement englobe une étude chronologique et thématique sur l’ensemble des périodes et problématiques philosophiques, depuis les penseurs de la Grèce antique et de l’Extrême-Orient jusqu’aux courants de la philosophie contemporaine.Ce cursus englobe les grands domaines de la philosophie et permet aux étudiants d’acquérir de nombreuses connaissances, une plus grande aisance dans l’expression d’une pensée logique et un véritable esprit critique. Il facilite l’acquisition des compétences et méthodes nécessaires aux étudiants qui se destinent à la recherche philosophique, aux voies de l’enseignement secondaire ou au monde de l’entreprise, moyennant une formation professionnalisante postérieure à cette filière. Au terme de son cursus de philosophie, l’étudiant doit notamment posséder les compétences suivantes :

  • maîtrise de la pensée au travers d’une capacité d’analyse et de synthèse critiques ;
  • maîtrise du traitement de l’information à travers la capacité de recherche, hiérarchisation et utilisation des données ;
  • maîtrise de l’expression orale et écrite de la pensée, tant en termes d’argumentation que d’aptitude rédactionnelle, y compris dans une langue étrangère ;
  • maîtrise de la culture générale à travers la capacité à contextualiser un discours, à le relier à d’autres problématiques, à le situer dans le vaste champ pluridisciplinaire et pluriculturel des connaissances humaines.

Plato_Aristotle_della_Robbia_OPA_Florence

 

Platon et Aristote
(Luca della Robia,
Florence)

 

 

 

Les études à l’Institut

Elles s’articulent autour des grandes divisions classiques :

• La philosophie générale aborde les problèmes de la nature : sa définition et sa causalité, la contingence, le hasard et la nécessité. Elle étudie les principes de la nature dans les écoles présocratiques, platoniciennes et aristotéliciennes et son prolongement moderne dans la mathématisation du concept de nature. Elle précède la métaphysique qui est l’aboutissement de la connaissance rationnelle.

• L’histoire de la philosophie ancienne, moderne et contemporaine mettent en perspective les enseignements des Anciens et des Modernes.

• L’épistémologie aborde l’appareil critique des sciences expérimentales : le statut de la philosophie, la nature de la connaissance.

• La psychologie s’attache à préciser le développement de la sensibilité et de l’âme rationnelle, en tenant compte des grands débats contemporains.

• La philosophie morale et politique s’efforce de dégager les principes éthiques de la vie humaine (fin, bonheur, moralité et vie vertueuse) puis de la vie sociale, en laissant une large part à l’histoire des idées politiques, de l’Antiquité à la modernité.

• La philosophie du Droit s’attache à montrer le sens des notions engagées dans le Droit (notion de droit, de justice, de loi, de pouvoir, etc.) et le rapport entre conceptions philosophiques et applications juridiques.

• Des cours de Méthodologie permettent d’apprendre à apprendre : entraînement à la dissertation et au commentaire de texte, logique aristotélicienne.

• Des enseignements d’anglais, d’informatique (cours optionnel en 2e année), de latin, d’une option à choisir (en histoire, littérature, géographie, histoire de l’art, etc.) viennent compléter le cursus.

 

St Thomas d’Aquin
Programmes indicatifs

1ère année – semestres 1 et 2

Introduction générale : sources et méthodes, les sagesses de l’Extrême-Orient, la sagesse grecque, les philosophies juives et arabes et la pensée chrétienne. Les principales écoles philosophiques au Moyen-Age. Saint Thomas d’Aquin et les thomismes

Philosophie de la nature : monisme, découverte des principes du changements dans la nature, matière, forme, privation, causalité, hasard, finalité ; mouvement, infini, lieu, temps, espace, preuve et caractéristiques du premier moteur ; (les présocratiques, Aristote, saint Thomas, Descartes).

Histoire de la philosophie ancienne : position du problème de l’être et sa résolution, théorie des Idées (Cratyle, Théétète, Parménide et Sophiste) ; l’âme humaine, éthique et politique (Phédon, Phèdre, Banquet et République); métaphysique platonicienne.

Psychologie : nature de l’âme, connaissance et appétit sensibles, intelligence et connaissance intellectuelle, la volonté (œuvres d’Aristote, saint Thomas, et Freud).

Philosophie morale et politique : principes éthiques de la vie humaine, fin et bonheur, moralité, amitié (Aristote, saint Thomas, Kant, Stuart Mill).

Méthodologie : entraînement à la dissertation et au commentaire de textes.

Logique : étude du terme et de la proposition, argumentation (syllogisme et induction), démonstration, dialectique, réfutation sophistique, analyse logique de textes.

2ème année – semestres 3 et 4

Métaphysique générale : à la découverte de l’être : Philosophie première : méthode et sujet. L’analogie et la non remontée des causes à l’infini. L’être ut ens. Les premiers principes. Le livre des acceptions multiples. Les quatre premiers prédicaments. Le principe d’individuation. La distinction des sciences. Substance, quiddité, puissance et acte. Vérité, bien, substance 1ère. (Aristote et S.Thomas)

Raison et foi :  Saint Augustin, saint Thomas d’Aquin et Pascal. L’idée de la religion universelle de la Renaissance au XVIIIème siècle. La foi en la conscience du Vicaire savoyard de Rousseau. Kant et la religion dans les limites de la raison. L’idéalisme allemand et la destination de l’homme pour Fichte ; Intrinsécisme et extrinsécisme : S.Pie X et Maurice Blondel. Laïcité et retour du théologico-politique : Carl Schmitt et Léo-Strauss.

Introduction à la philosophie moderne : Descartes : De l’incertitude à la certitude doute méthodique ; le « cogito » ; l’âme et le corps. Dieu garant de la certitude : existence et essence.

Philosophie politique : principes politiques de la Cité
Principes et fondements de la société naturelle : les éléments constitutifs de la société. Définition et nature ; l’autorité. Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes. Rôle du prince dans l’économie du bien commun. De la Cité au Léviathan. La démocratie moderne. (Aristote, S.Thomas, Vitoria, Hobbes, Rousseau)

3_frans-hals-portret-van-rene-descartes-mag

3ème année – semestres 5 et 6

Métaphysique générale : à la découverte de l’être (prolongement du cours de deuxième année)
Philosophie première : méthode et sujet. L’analogie et la non remontée des causes à l’infini. L’être ut ens. Le premier principe. Le livre des acceptions multiples. Les quatre premiers prédicaments. Le principe d’individuation. La distinction des sciences. Substance, quiddité, puissance et acte. Vérité, bien, substance 1ère. (Aristote et S.Thomas)

Philosophie des sciences : méthode des sciences expérimentales et nature de la théorie, induction et expérience (Platon, Aristote) ; science et philosophie, science et nature, science et vérité (Descartes, Bernard, Einstein, Infeld).

Philosophie moderne et contemporaine : le criticisme Kantien : La formation de la pensée critique ; La Critique de le raison pure ; métacritique ou examen de La Critique de la raison pure. Critiques de la raison pratique et de la faculté de juger ; le post-kantisme

Histoire de la philosophie moderne et contemporaine : Être et phénomène de Descartes à Heidegger
Étude critique des systèmes de Descartes, Spinoza, Leibniz, Hume, Kant, Hegel, Schopenhauer, Nietzsche, Bergson, Husserl et Heidegger, courants contemporains.

Philosophie de l’art : le cours de philosophie de l’art vise à poser une réflexion sur l’art, l’esthétique et son rapport à la philosophie générale en initiant l’étudiant aux problématiques majeures correspondantes.

Introduction à la théologie : Amour du bien et haine du mal
De l’amitié à la charité : lectures suivies à travers Aristote (Ethic.VIII et IX) et saint Thomas d’Aquin (Somme théologique) L’amitié chez les stoïciens, la sympathie des modernes, etc. Du problème du mal à sa réponse : aperçus métaphysiques et perspectives théologiques. Définition et causalité, la création, la diversité des créatures et l’harmonie de l’univers, la grâce et le péché originel, la causalité du péché : part-Dieu ; part du démon ; part de l’homme. Providence et prédestination.

Histoire des idées politiques : les grands courants de la pensée politique, de l’Antiquité à la « post-modernité »…

Séminaire sur l’Europe : ce séminaire entend poser la question de la spécificité d’un fonds commun européen qui permettrait de définir une « identité » européenne originale face aux autres « civilisations » du monde, et étudier de près le processus très particulier de construction européenne qui depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, modifie profondément les rapports entre Etats européens. Ayant pour objectif d’initier les étudiants à la méthodologie du second cycle, il reposera sur la participation des étudiants à travers exposés et débats.

Pour les trois années, s’ajoutent des cours d’anglais, de latin ainsi que des options libres interdisciplinaires.

La formation de philosophie dispensée par l’Institut Saint-Pie X est sanctionnée par un diplôme d’établissement.