Latin vivant

RENTREE 2018

Les cours de latin vivant (avec la méthode Ørberg, voir ci-dessous) auront lieu :

– pour le premier groupe : le mardi de 19 h 00 à 20 h 30.

Premier cours : le mardi 2 octobre 2018

– pour le second groupe : le mercredi de 19 h 00 à 20 h 30.

Premier cours : le mercredi 3 octobre 2018

Pour s’inscrire : envoyer le bulletin d’inscription (pdf)

LA METHODE ØRBERG

LINGVA LATINA PER SE ILLVSTRATA de Hans H. Ørberg est un cours de latin entièrement rédigé en latin. Il est constitué de deux parties, FAMILIA ROMANA, le cours de base et ROMA AETERNA, le cours avancé avec un volume d’INDICES.

FAMILIA ROMANA : une famille romaine
La première partie, Familia Romana, couvre l’essentiel de la grammaire latine et un vocabulaire de base de quelque 1500 mots. Les 35 chapitres forment une suite d’événements dans la vie d’une famille romaine au IIe siècle de notre ère. Chaque chapitre est divisé en 3 ou 4 leçons (lectiones) et consiste en quelques pages de texte suivies d’une section grammaticale, et trois exercices, pensa. A la fin du volume se trouvent un tableau des paradigmes, un calendrier romain et un lexique, Index vocabulorum.

ROMA AETERNA : la Ville éternelle
La seconde partie, Roma Aeterna, a pour sujet l’Histoire romaine racontée par les Romains eux-mêmes. Elle s’ouvre sur une description de la ville de Rome telle qu’elle fut autrefois. Suivent une version en prose de l’Enéide de Virgile, livres I-IV, avec les passages essentiels sous leur forme originelle, et le livre I de Tite-Live enrichi d’extraits d’Ovide. Au début, la prose de Tite-Live est légèrement adaptée, mais l’essentiel du livre contient des textes originaux de Tite-Live, Aulu-Gelle, Cornelius Nepos, Salluste, Cicéron et Horace.

Une narration distrayante :
LINGVA LATINA propose un texte latin que les élèves peuvent lire et comprendre immédiatement sans avoir besoin d’aucune traduction. Dans ce texte, chaque phrase est intelligible per se parce que le sens et la fonction de tous les mots nouveaux et de toutes les formes sont éclairés par le contexte, ou par les illustrations et les notes marginales, ce qui implique un texte soigneusement gradué ; mais pour rendre l’apprentissage efficace, le contenu doit stimuler l’intérêt et permettre au lecteur de « visualiser » facilement les scènes décrites. Pour répondre à ces exigences, les chapitres de la première partie forment une narration riche en événements et distrayante qui captive les élèves, si bien qu’ils vont de l’avant pour lire la suite de l’histoire. La lecture de ce « roman » latin sert aussi d’introduction à la vie et à la culture des anciens Romains.
Une compréhension directe :
La méthode directe, fondée sur la compréhension à partir du contexte, a prouvé son efficacité aussi bien en classe qu’en auto-formation. Un élément important est la satisfaction ressentie par les élèves quand ils découvrent qu’ils peuvent réellement lire et comprendre instantanément, sans passer par l’analyse grammaticale. Une telle compréhension directe donne confiance aux élèves et aiguise leurs facultés d’observation et de raisonnement, facultés qui se révéleront grandement nécessaires quand les phrases croîtront en difficulté. En lisant de cette manière, ils progressent pas à pas vers le but ultime de l’enseignement du latin : lire la littérature latine en latin avec une compréhension et une sensibilité authentiques.

(traduit de H. Ørberg)

LE COURS DE LATIN VIVANT

La méthode Ørberg, qui a fait ses preuves dans le monde entier, est employée dans le cours de latin vivant pour grands-débutants de l’IUSPX.

Les personnes qui possèdent déjà des bases solides mais désirent s’initier au « latin vivant », peuvent rejoindre ce cours. Qu’elles sachent cependant que la progression est adaptée aux débutants.

Novatrice dans le contexte français actuel mais en fait foncièrement traditionnelle puisqu’elle revient aux sources de la formation latine des siècles humanistes, la méthode Ørberg est enseignée dans une optique résolument originale, unissant l’écrit et l’oral dès les premiers cours.

Ce cursus de latin vivant convient à un public adulte capable d’un effort régulier dans la continuité, doté d’une mémoire suffisante et possédant quelque inclination pour les langues : en effet, les étudiants sont, dès le début, encouragés à s’exprimer oralement, avec notamment le souci de l’accentuation des mots et de la musicalité de la phrase, dans la recherche d’une harmonie conforme au génie naturel du latin.

Ce cours s’adresse au chrétien désireux d’accéder aux richesses de la liturgie latine, à l’honnête homme voulant s’initier à la langue des classiques, à tous ceux qui souhaitent non seulement lire mais parler la langue fondatrice de notre culture européenne.

La prononciation adoptée par le professeur est la prononciation dite restituée, en raison de son caractère désormais international, mais les étudiants s’apercevront rapidement que cette question de la prononciation n’a aucune incidence sur la connaissance ou la pratique du latin vivant : les séminaires internationaux de latin vivant réunissent sans heurt et même dans une diversité enrichissante, la stricte prononciation restituée des allemands, celle plus diverse des nordiques ou des anglais ou celle des italiens, proche de la pratique de l’Eglise. Chacun en usera à sa guise pourvu qu’il ait le souci de la cohérence.

Le cursus s’étend, naturellement, sur plusieurs années.

A lire :

Comment enseigner le latin ? d’A. Jacques, agrégé de l’Université, article paru initialement dans L’enseignement chrétien, n°2 et n°6, 1er février et 1er juin 1910

Pie XII et l’enseignement du latin

Une association amie :

L’Amicitia Catholica Pro Latinitate

L’Amicitia regroupe des latinistes désireux d’œuvrer à la
restauration du latin dans l’Eglise, au sein de la Tradition catholique.
Elle est animée par des professeurs de l’Institut Saint-Pie X.
Elle organise des séminaires de latin vivant.

Renseignements :
Amicitia Catholica Pro Latinitate
e.mail : dominique.viain@free.fr